CEMAC Market: Performance record à la Bvmac avec des bénéfices en hausse après quatre années dans le rouge

CEMAC Market: Performance record à la Bvmac avec des bénéfices en hausse après quatre années dans le rouge

La Bourse des Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale (Bvmac), opérant dans les États membres de la Cemac (Cameroun, Gabon, Congo, RCA, Guinée Équatoriale, Tchad), affiche une performance remarquable pour l’année 2023. Après quatre années consécutives de pertes, la Bvmac renoue avec la rentabilité en enregistrant un bénéfice net de 8,5 millions de FCFA, un Total Bilan de 6,3 milliards de FCFA et des Fonds Propres Nets de 5,8 milliards de FCFA. Cette performance marque un tournant significatif pour la Bvmac, qui avait subi des pertes successives de -557,7 millions de FCFA en 2022, -237 millions de FCFA en 2021, -787 millions de FCFA en 2020 et 647 millions de FCFA en 2019.

Le Conseil d’Administration de la Bvmac, réuni le 28 mars 2024 pour examiner ces résultats, n’a pas fourni d’explication précise sur cette amélioration, mais il est possible de l’attribuer aux importantes réformes entreprises l’année précédente. Une augmentation de capital significative, passant de 7 à 9 milliards de FCFA, a été réalisée grâce à la conversion en actions d’une créance de longue date détenue par les entreprises camerounaises actionnaires, réclamée depuis 15 ans à la défunte Douala Stock Exchange (DSX). Cette opération constituait la deuxième augmentation de capital en deux ans et visait à renforcer les fonds propres pour dynamiser le marché financier, étape cruciale après la fusion physique et institutionnelle en 2019. De plus, l’inscription imminente à la cote de la bourse des entreprises d’État devrait faciliter ce processus.

Le Directeur général de la Bvmac, Louis Banga Ntolo, a souligné dans une interview accordée à EcoFin que cette augmentation de capital contribuerait à renforcer les fonds propres, consolidant ainsi la position financière de l’institution. Toutefois, pour atteindre son objectif de porter son capital à 10,5 milliards de FCFA à terme, la Bvmac doit encore mobiliser 1,5 milliard de FCFA, dont 1 milliard auprès du Fond de développement de la Communauté (Fodec).

Par ailleurs, l’inscription de nouvelles valeurs à la cote en 2023, telles que ECMR 5,60 % NET 2018-2023 et EOTD 6,50 Net 2022-2027, a permis à la Bvmac de générer d’importants frais au titre des commissions d’introduction. Enfin, l’adoption de nouvelles réformes, notamment le fractionnement des actions pour rendre les actifs financiers accessibles aux populations à faibles revenus, devrait maintenir la Bvmac sur la voie de la performance dans les années à venir.

Jules Anicet
Author: Jules Anicet

Bio

Laisser un commentaire