Investment: MicroStrategy annonce une perte de 16% d’actifs en Bitcoin

Investment: MicroStrategy annonce une perte de 16% d’actifs en Bitcoin

Le bitcoin et les autres monnaies numériques décentralisées continuent d’attirer les investisseurs. Cependant, cet actif financier a commencé 2021 avec un bilan médiocre. MicroStrategy, une entreprise dont le modèle commercial est basé sur l’investissement dans le bitcoin, a annoncé qu’au premier trimestre 2022, la valeur totale de ses actifs, qui se composent principalement de bitcoin, avait été dépréciée de 170,1 millions de dollars. Ce chiffre est en augmentation de 16 % par rapport au nombre déclaré au trimestre précédent (4ème Trimestre 2021).

Ces messages sont la première indication que le Bitcoin (BTC), la principale monnaie numérique décentralisée utilisée dans le monde, perd du terrain. Il a perdu 16,9% de sa valeur face au dollar depuis le début de l’année, ce qui pourrait être une perte de richesse pour ceux qui le détiennent. De tels déclarations de MicroStrategy, avec son principal dirigeant, Michael Saylor (ardent défenseur du Bitcoin) qui savent mieux que quiconque comment en tirer profit, devrait tirer la sonnette d’alarme.

Les crypto-monnaies ont récemment suscité l’intérêt de la communauté des investisseurs financiers en raison de la forte augmentation des plus-values ​​potentielles qu’elles génèrent. Depuis qu’ils ont été acceptés comme actifs financiers négociables sur la plateforme en 2015, leur valeur n’a cessé d’augmenter (11814, 65% pour le Bitcoin). Cette croissance n’a été observée dans aucun autre produit d’investissement, y compris l’or.

Fin avril dernier, deux nouvelles ont apporté un regain de confiance dans le mode de paiement. Goldman Sachs, l’une des plus grandes banques d’investissement au monde, a annoncé avoir accordé des prêts acceptant le bitcoin en garantie. En République centrafricaine, une loi a donné cours légal aux crypto-monnaies et les dirigeants ont officiellement adopté le BTC comme moyen de paiement.

Néammoins, Le Fonds Monétaire International (FMI) y voit un risque pour la stabilité financière. Mais en Afrique, notamment au Nigeria, c’est une nouvelle opportunité de s’enrichir. Le pays a été l’un des premiers en termes de transactions effectuées en BTC, avec de nombreuses entreprises fintech rivalisant de créativité pour faciliter les transactions par des gens ordinaires.

Jules Anicet
Author: Jules Anicet

Bio

Laisser un commentaire